Financer l’acquisition de parts de SCPI à crédit

Vous projetez d’investir dans les SCPI et cherchez un mode de financement adapté à vos conditions ?

Les produits spécialisés en placement d’épargne collectif offrent plusieurs possibilités d’acheter vos parts en toute facilité et de manière intelligente. Vous pouvez ainsi choisir de financer au comptant ou à crédit.

Chaque mode comporte ses propres avantages. Mais à noter toutefois que la seconde alternative présente actuellement plus d’avantages pour différentes raisons que nous nous efforcerons d’éclairer dans ce qui va suivre.

Ce qui motive à acquérir des parts de SCPI à partir d’un emprunt bancaire

Pour acheter des parts de SCPI, il faut prévoir habituellement un budget minimal de 5 000 euros. Comparé à certains investissements, ce montant est plutôt modeste. Il est donc plus simple de vous constituer un patrimoine à partir de vos fonds propres. De surcroît, l’achat ne requiert pas les démarches fastidieuses liées aux opérations de crédit. Et vous serez surtout épargné des contraintes liées au remboursement de vos dettes qui peut s’étendre sur plusieurs années.

Mais dans la mesure où vos capacités sont limitées et qu’en outre vous souhaitez booster vos revenus, le financement par emprunt présente un certain nombre d’intérêts non négligeables. D’abord parce qu’il est possible d’investir avec un apport minimum via un prêt immobilier affecté. Et ensuite, pour pouvoir profiter de l’effet de levier en période de taux bas (1,38% à fin 2016).

D’autre part, les SCPI sont des supports d’investissements immobiliers dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Avec un rendement moyen proche des 5%, ils laissent derrière eux les produits d’épargne classiques tels que l’assurance-vie et le livret A. Il faut croire que dans un climat d’incertitude influencé par différents phénomènes économiques et politiques internationaux, l’univers des investissements tient sur le qui-vive.

Seule la pierre se montre plus résistante. Le phénomène semble même prendre de l’ampleur avec plus de 31 milliards d’euros investis dans l’immobilier tertiaire en 2016. Il est certain qu’avec un tel chiffre, les sociétés de gestion sont en mesure de valoriser leur patrimoine.

Recours au crédit : les avantages pour l’épargnant

Épargner dans les SCPI peut alors se révéler très bénéfique. En contractant un crédit, les atouts de ces placements sont même décuplés. Il faut rappeler que ce sont pratiquement les seuls supports à vocation collective finançables par crédit.

Mais le plus important repose sur le fait que le rendement produit est sensiblement élevé par rapport au taux d’emprunt (différentiel de taux) si bien que les mensualités sont facilement supportées par l’investisseur. D’après ce mécanisme, il est même probable de dégager des excédents si les conditions de crédit sont favorables.

Sachez enfin qu’en souscrivant des parts de SCPI via un crédit, vous bénéficiez d’une fiscalité avantageuse. Les intérêts de vos emprunts sont déduits de vos revenus fonciers. Dans ce cas, vous pouvez réaliser une économie d’impôts plus ou moins substantielle en fonction de votre taux d’imposition.

Quelles solutions de crédit pour optimiser votre emprunt ?

Le financement des SCPI est envisageable à partir d’un crédit à la consommation ou un crédit immobilier.

Le crédit à la consommation est possible pour un montant d’achat inférieur à 75 000 euros. Les formalités d’emprunt sont très simplifiées. Le déblocage de fonds intervient quelques jours après acceptation de l’offre. Par contre, le coût est relativement élevé. Ce qui peut nuire à la rentabilité de l’investissement.

Mais cet inconvénient peut être contourné par le choix d’un délai de remboursement plus étendu surtout dans un contexte de taux faible.

Certaines banques accordent par ailleurs des conditions d’octroi particulièrement avantageuses pour en faciliter l’accès, des offres promotionnelles entre autres.

Quant au crédit immobilier, le crédit in fine et le crédit amortissable sont des classiques :

Crédit in fine : prend en compte le remboursement du capital à la fin de l’échéancier. Autrement dit, le souscripteur s’acquittera uniquement des intérêts d’emprunt tout au long du contrat. Cette option s’adresse principalement aux contribuables qui disposent de fortes liquidités et sont soumis à l’ISF.

Crédit amortissable : ce type de crédit consiste à payer une mensualité constante décomposée en intérêts d’emprunts et en une partie du capital.

L’achat de parts de SCPI à crédit procure ainsi de nombreux avantages à l’investisseur. Le processus est certes plus complexe mais l’objectif final est plus intéressant. Dans tous les cas, la meilleure façon de tirer parti d’un prêt est de bien choisir les offres des établissements de crédit susceptibles de booster la rentabilité de l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *