C’est quoi la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine est une société de placement immobilier. Cette dernière a pour but d’acquérir et ainsi de gérer des immeubles d’entreprise qui sont affectés à la location.

Rivoli Avenir Patrimoine fait partie des meilleurs SCPI du marché. Créé en 2001, ce type de SCPI est doté d’un patrimoine qui constitue un immobilier de bureaux localisés principalement à Paris et en Ile de France, plus précisément, dans des quartiers d’affaires de la capitale, des lieux prodigieux.

Rivoli Avenir Patrimoine est principalement dédié aux investisseurs institutionnels. Il est à noter que Rivoli Avenir Patrimoine détient des immeubles qui répondent aux critères attendus par les locataires et aux nouvelles normes environnementales.

Les principaux intérêts d’investir dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

Même si la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine présente un risque de perte en capital, c’est-à-dire que ni le capital, ni le rendement ne sont garantis, elle dévoile également sa face cachée. En investissant en Rivoli Avenir Patrimoine, les investisseurs peuvent accéder à une SCPI de taille importante sur le marché : 86% sont des immeubles de bureaux et 8% des commerces. Ces derniers sont situés dans des zones les plus recherchées. Ensuite, la diversité du patrimoine permet également aux investisseurs de suivre l’évolution du marché, ainsi d’éviter la baisse totale des revenus. Il y aura donc de la baisse et de la hausse.

La démarche de la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

Pour devenir associé de la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine, il faudra acheter des parts de la société.

Pour cela, vous devriez avoir une somme minimum de 1 390 €, soit cinq parts de 278 €. Si vous ne disposez pas la somme ci-dessus pour acheter vos parts, alors vous devriez effectuer un prêt.

Ensuite, vous règlerez l’argent que vous avez emprunté via les revenus fonciers. Dans le cas contraire, si au cas vous ne réussissez pas à régler le crédit que vous avez effectué, alors dans ce cas le prêteur pourra reconquérir vos parts si elles ont été portées garanties auprès de ce dernier.

Bien évidemment, au cas où ça arriverait, vous ne disposerez plus d’aucun part dans la société. D’un autre côté, si le revenu des parts achetées à crédit ne couvre plus le crédit de remboursement, ou au cas où il y aurait de baisse du prix durant la vente des parts, alors ce sera à votre rôle de payer la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *